Actu

Punaise de bois : quel est le prédateur de la punaise des bois ?

Les punaises des bois se trouvent généralement dans les bois mais peuvent s’approcher des maisons pour manger ou se multiplier. Elles sont normalement inoffensives mais leur odeur nauséabonde est assez désagréable. Voilà pourquoi il est important de savoir comment s’en débarrasser. Afin d’y trouver une solution naturelle, vous pouvez vous demander quel est le prédateur de la punaise des bois ? Lisez donc cet article pour tout découvrir sur ce sujet.

Qu’est-ce qu’une punaise des bois ?

La punaise des bois fait partie d’une grande famille de punaises mais possède ses attributs particuliers. De son nom scientifique Palomena Prasina, la punaise des bois est également appelée punaise verte à cause de sa couleur. Pourtant, elle revêt un ton plus brun quand surviennent l’automne et l’hiver qui vire même parfois au rouge. Son développement au stade embryonnaire dure 2 à 3 semaines. Puis, viennent les stades larvaires d’environ 5 à 6 semaines avant que les nymphes grandissent jusqu’à la taille adulte. Une fois adulte, elle mesure environ 12 mm avec une forme plate mais légèrement bombée. Elle est inoffensive pour l’homme mais est connue pour posséder un système défensif désagréable. En effet, elle se protège en sécrétant une odeur nauséabonde issue de ses glandes odoriférantes.

Lire également : Guide ultime pour réussir sa décoration extérieure et créer un jardin oasis

Insecte vivant dans les bois, cette punaise peut atteindre les habitations situées à proximité, sous l’attraction des légumes. Et par la suite s’installer dans ces maisons pour hiverner et échapper aux températures très basses. Sa recherche d’abri débute donc dès l’automne avant de repartir au printemps après s’être reproduite. Contrairement à la punaise de lit, elle ne s’installe pas dans les maisons mais aime se nicher dans les combles. Quand elle ne se faufile pas dans les maisons, elle passe l’hiver sous des détritus de jardin. Son alimentation est faite essentiellement de végétaux : tomates, pommes, aubergines, choux et céréales.

Prédateurs de la punaise des bois

Ces punaises qui ravagent les cultures et jardins vous donneront envie de faire appel à un expert exterminateur. Pourtant elles possèdent divers prédateurs naturels dont certains autres insectes ou encore les oiseaux.

A lire également : Comment enlever une tâche de coloration sur un vêtement blanc ?

Les insectes prédateurs de la punaise de bois

Certaines punaises se mangent entre elles notamment le Notonecta undulata qui se nourrit des œufs de Belostoma sp. Les Nabidae surnommés « damsel bugs » par les anglophones, sont des prédateurs d’insectes en général ou arthropodes.

La guêpe parasitoïde de la famille des hyménoptères, se développe à l’intérieur d’un organisme hôte. Un développement qui s’achève souvent par la mort de l’hôte parasité. Et parmi les proies préférées de ces insectes, particulièrement des Trissolcus et Anastatus, figurent les œufs de punaise.

D’autres insectes se nourrissent des coléoptères, tels que les libellules ou les diptères prédateurs de la famille des Asilidae. Enfin, les coléoptères prédateurs nommés carabes ou carabiques consomment les œufs, larves et adultes d’arthropodes donc forcément les punaises.

Les oiseaux qui consomment la punaise de bois

Les gobemouche noir et gris, fidèles à leur nom, gobent les insectes qui volent comme des mouches. Bien que le noir soit moins vorace que son cousin gris, les deux consomment beaucoup de punaises, moustiques, guêpes, bourdons… Ils apprécient également les coléoptères en général, larves, chenilles, vers et baies.

La sittelle torchepot est une variété d’oiseaux appartenant à la famille des Sittidae. Ce passereau de taille moyenne (14 cm) consomme principalement les insectes et leurs larves, notamment des coléoptères et des chenilles.

De nombreux autres oiseux intègrent des insectes dans leur régime alimentaire. Parmi eux nous pouvons citer : rouge-gorge, merle, troglodyte mignon, grive… Leurs mets préférés sont les larves, moustiques, limaces, vers de terre, chenilles, cloportes, fourmis, etc.

Autres moyens de se débarrasser de la punaise de bois

Parmi les consommateurs auxiliaires figurent les larves de chrysopes et de syrphes qui affectionnent les pucerons. Bien que leurs plus grands prédateurs soient les coccinelles en larves ou adultes. Les auxiliaires parasitoïdes sont également efficaces contre les pucerons mais plus spécifiques à certaines espèces.

Comme autres mangeurs d’insectes vous avez le scutiger rapide, l’un des prédateurs les plus efficaces pour tuer les punaises. Il s’agit d’un petit mille-pattes surnommé « chasseur » capable de se nourrir de ces insectes. Pour finir, sachez que les guêpes, araignées et grenouilles peuvent aussi s’avérer très efficaces contre les punaises.

Les dégâts causés par la punaise des bois

La punaise des bois est un insecte nuisible dont l’infestation peut causer de nombreux dégâts. Elle se nourrit principalement de sève, mais elle peut aussi piquer les plantules et certainement les fruits pour se nourrir du jus nutritif.

Les arbres fruitiers sont particulièrement vulnérables à cette punaise qui s’en prend aux feuilles, branches et fruits. Les morsures qu’elle laisse sur les baies ou autres denrées alimentaires peuvent provoquer leur flétrissement précoce.

La punaise des bois a une forte propension à envahir les habitations en automne dans le but de trouver un lieu où passer l’hiver. Ces insectes-coccinelles ont besoin d’un abri chaud pour survivre pendant la saison froide avant d’émerger au printemps suivant.

Lorsqu’elles trouvent refuge dans nos maisons, elles peuvent rapidement proliférer jusqu’à former de grandes colonies difficilement contrôlables. Elles ne sont pas dangereuses pour la santé humaine ou celle des animaux domestiques cependant leur présence massive devient réellement gênante voire invasive. Au-delà de leur aspect peu esthétique, entassées contre une fenêtre comme si elles voulaient y entrer ; pensez à bien préciser que ces beetles émettent une odeur désagréable lorsqu’ils sont perturbés ou stressés.

À cet effet, divers moyens existent pour venir à bout naturellement des infestations de punaises des bois sans avoir recours aux insecticides nocifs et potentiellement dangereux pour l’environnement et la santé. Parmi les solutions naturelles utilisées contre ces insectes-coccinelles, la méthode de la terre de diatomée est très efficace. Elle agit mécaniquement en tuant les punaises par déshydratation. Il suffit d’en saupoudrer sur les endroits où elles se cachent comme un répulsif.

Deux options s’offrent à vous : soit utiliser des méthodes écologiques pour éviter leur apparition, soit faire appel aux services d’un professionnel si le problème devient trop important.

Comment prévenir l’infestation de punaises des bois dans votre maison ou votre jardin

Les punaises des bois sont un fléau pour les agriculteurs et les propriétaires de jardins, car elles peuvent causer d’importants dégâts à la végétation. Elles sont aussi nuisibles dans les maisons où elles cherchent refuge en hiver, ce qui peut entraîner une infestation difficile à contrôler.

Vous devez prendre des mesures préventives pour éviter l’infestation de punaises des bois dans votre maison ou votre jardin. Voici quelques conseils utiles :

• Nettoyez régulièrement : Assurez-vous que votre maison et vos jardins soient bien entretenus et nettoyés régulièrement afin d’éliminer tout endroit susceptible de servir comme cachette aux insectes-coccinelles. Les feuilles mortes sont particulièrement appréciées par ces bestioles !

• Bloquez toutes les entrées possibles : Vérifiez toutes les portes-fenêtres ainsi que celle du sous-sol pour s’assurer qu’il n’y a pas d’espace libre auquel ces insectes pourraient accéder. Si vous trouvez une brèche, utilisez du calfeutrage ou toute autre méthode efficace pour boucher le trou.

• Videz toujours vos sacs poubelles rapidement : Les punaises des bois peuvent se cacher dans des piles de débris végétaux ; veillez donc à ne jamais laisser traîner vos ordures plus longtemps que nécessaire.

• Maintenez un environnement sec : Évitez l’apparition d’humidité excessive dans votre maison ou sur votre végétation ; cela favorise le développement larvaire chez ces coléoptères. Pensez à bien ventiler les pièces et les arbustes environnants.

• Faites en sorte que vos jardins soient propres : Éliminez régulièrement les mauvaises herbes, gardez votre pelouse tondue, et retirez tous types de fruits tombés au sol. Les punaises des bois sont attirées par la nourriture, donc éliminez toutes sources qui pourraient les intéresser.

Suivre ces quelques conseils simples peut vous aider à prévenir une infestation de punaises des bois dans votre maison ou votre jardin. Si malgré tout le problème persiste, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un professionnel qualifié pour vous aider à trouver une solution adaptée !