Jardin

Planter les bulbes de printemps

Planter les bulbes de printemps

Les bulbes représentent une solution efficace pour assurer une meilleure croissance à vos plantes et arbustes d’autant plus qu’ils sont un organe de stockage de nourriture important au printemps . Les bulbes de printemps sont en particulier très plébiscités par les jardiniers notamment au début de la saison, mais sont ensuite relayés au second plan pour laisser la place aux vivaces et arbustes. Si vous envisagez de planter des bulbes de printemps, alors nous vous recommandons de lire ce guide afin de connaitre les bons gestes à adopter.

Ce qu’il faut savoir sur l’implantation des bulbes

Les bulbes sont faciles à cultiver. Cependant, quelques astuces sont à considérer afin d’obtenir des résultats satisfaisants.

A lire aussi : Où acheter des plantes de jardin ?

L’exposition

Pour que vos bulbes de printemps s’épanouissent convenablement, il est important de se plier à leurs besoins en lumière. Ainsi, la plupart de ces espèces aiment particulièrement les situations ensoleillées ou mi-ensoleillées. Des variétés comme le crocus, l’anémone, le muscari, le muguet, etc. préfèrent les cadres ombragées ainsi que des plantations en sous-bois. Si vous avez planté des bulbes de grands développements, alors il est préférable de ne pas les exposer aux vents pour mettre les hampes florales à l’abri des courants d’air.

La terre

Les bulbes s’adaptent à tous les types de sols drainants. En réalité, lorsque l’humidité stagne, les elles auront tendance à pourrir. Si la terre est de type argileux, alors nous vous recommandons de l’enrichir par des apports de sable et de matières organiques. En ce sens, la terre doit être labourée sur une profondeur dépassant celle des bulbes pour que les racines puissent infiltrer le sol meuble dans les plus brefs délais.

Lire également : Quelles plantes pour jardins exotiques ?

La plantation des bulbes de printemps

Lors de la plantation de bulbes de printemps, tenez compte de la profondeur de plantation et de la superposition.

Profondeur plantation

Un principe simple consiste à planter à une profondeur égale à 2 ou 3 fois la hauteur de vos bulbes de printemps. Mais toutes les variétés de plante n’obéissent pas à cette règle, comme les Fritillaires par exemple, ou encore les Amaryllis… Pour plus d’informations sur les distances et les profondeurs de plantation, vous pouvez toujours vous renseigner auprès d’un spécialiste.

Superpositions et échelonnement de plantations

Afin de créer un beau massif de bulbes, à floraison échelonnée, il est possible de faire une plantation superposée de diverses variétés de bulbes de printemps. Assurez-vous néanmoins de ne pas les superposer de façon verticale, pour éviter que les racines des bulbes supérieurs ne ralentissent la croissance des bulbes de printemps qui sont plantés plus en profondeur.

Planter les bulbes de printemps

Vous êtes aussi en mesure d’étaler les plantations de bulbes sur plusieurs jours voire même plusieurs semaines pour que la période de floraison d’une même espèce soit échelonnée. En dépit de la fréquence de floraison assez rapide des bulbes de printemps, il est possible de créer des décalages de quelques jours.

Plantation en pot des bulbes

Vous pouvez choisir de planter vos bulbes en pot.

Pour ce faire, sélectionnez des potées d’une profondeur égale à celle de plantation. Prévoyez 4 cm de couche de terre supplémentaires en dessous des bulbes. Aussi, assurez-vous que les pots sont drainés de manière correcte. Pour cela, vous pouvez placer un lit de gravier ou encore creuser un trou d’évacuation.

Réalisez un mélange composé de 50% de terreau et 50% terre de jardin. Dans la mesure du possible, il faut enrichir les potées avec de l’engrais à libération lente de préférence (dédié aux plantes fleuries) ou de saupoudrer quotidiennement un engrais soluble au moment d’arroser.

La croissance des plantes en pot et des bulbes réside dans la qualité du suivi en fertilisation et en arrosage.

Culture de bulbes en appartement et la méthode de forçage

Le forçage est une technique qui consiste à faire pousser des fleurs ou plantes hors de leur saison de floraison ‘‘normale’’. Cependant, pour réussir cette méthode, il convient de suivre certaines étapes :

  • Privilégier des bulbes ayant un plus gros calibre
  • Rempoter les bulbes
  • Disposer ensuite vos potées dans un local froid (entre 5°C et 10°C), sombre et sec jusqu’à l’apparition des premières feuilles.
  • Arroser quotidiennement afin d’améliorer la période de leur floraison.

Arrosage des bulbes de printemps

En général, les bulbes de printemps préfèrent les sols frais. Ainsi, n’hésitez pas à les arroser si besoin durant toute la période de leur plantation, floraison, et cela, jusqu’à ce que leurs feuilles jaunissent complètement. En réalité, c’est au terme de la floraison que les feuilles reforment leur réserve pour la prochaine année.

Dans le cas où vous utiliseriez du fumier ou des amendements organiques au début de la saison, maintenez cette routine pour chaque année. En revanche, si vous effectuez des apports d’engrais à libération lente ou rapide, alors assurez-vous de leur efficacité au moment de la floraison et de la mise en réserve des plantes. Dans le cas échéant, nous vous recommandons de réaliser des apports complémentaires.

Après leur floraison, les bulbes produisent souvent des fruits qui les épuisent en exploitant leur réserve. Ainsi, l’idéal serait d’arracher les fleurs fanées, puis plus tard, le feuillage quand il deviendra jaune. Dans la même optique, certains bulbes doivent être coupés pour éviter qu’ils ne pourrissent ou ne soient attaqués par des ravageurs. C’est le cas des jacinthes, des tulipes, des amaryllis… Dans ce contexte, il est plus judicieux d’arracher les plantes une fois le feuillage jauni, puis de les nettoyer délicatement en enlevant les tiges et les feuilles. Enfin, prenez le soin de les conserver dans un milieu sec, sombre et aéré.