Maison

Comment devient-on menuisier ?

Traditionnellement, le menuiser est un artisan spécialisé dans les ouvrages en bois. Comme l’Homme est un éternel insatisfait, avec l’évolution des demandes et des technologies, d’autres matériaux ont été exploités dans le domaine de la menuiserie. On peut citer le plastique, le PVC ou encore le verre. La menuiserie en aluminium a néanmoins pris la plus grande place dans ce marché.

La menuiserie est un métier d’avenir avec des emplois stables. Son marché a réalisé un chiffre d’affaires de 20,48 milliards d’euros malgré la crise sanitaire de la COVID-19 des années précédentes. Ce qui est équivaut à 15,7 % du marché du bâtiment et des travaux publics.

A lire aussi : IPN : impact sur la solidité des murs porteurs

On enregistre également plus de 11 807 recrutements par an dans ce domaine depuis l’année 2020.Compte tenu de ces chiffres vraiment motivants, il est intéressant de savoir comment devenir menuisier. Cela peut être utile pour l’orientation des jeunes en quête d’un emploi ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Les missions d’un menuisier

Le menuisier est chargé de l’installation des fermetures d’un habitat. Pour ce faire, il choisit les matériaux les plus adaptés à son projet. Ainsi, il sélectionne entre le bois, le PVC ou l’aluminium. Il fait la conception avec des outils CAO ou manuellement puis confectionne les portes, fenêtres et volets nécessaires.

A lire également : Comment changer un luminaire ?

Après l’installation, il vérifie leur étanchéité avant d’entamer les travaux de finition. Il peut être amené à réaliser la pose d’un système automatisé selon les besoins de son client.

Cet artisan du bâtiment peut également être contacté pour l’aménagement d’intérieur. Si vous habitez la capitale, vous pouvez confier à un menuisier sur Paris la fabrication, la pose ou encore la réparation de vos parquets, cloisons ou placards.

Savez-vous que c’est également le menuisier qu’il faut contacter pour la construction ou la réparation de vos escaliers en bois ? Ce n’est pas tout, il s’occupe également des travaux d’insonorisation et d’isolation thermique.

Vu ses nombreux domaines d’intervention, le salaire brut mensuel d’un menuisier débutant est d’environ 1 555 €. Avec le cumul de plusieurs années d’expérience, il peut augmenter jusqu’à 2 000 ou 3 000 €,  et ce comme salaire net mensuel.

Les qualités requises pour devenir un bon menuisier

Être menuisier, c’est être créateur. C’est aussi faire de l’art. Un menuisier doit être capable de réaliser les modèles de portes, fenêtres ou encore de meubles que ses clients lui demandent. 

Pour cela, ses compétences ne suffisent pas. Il faut que ce soit une passion et non simplement un métier. Pour réaliser à merveille ses ouvrages, il doit avoir beaucoup d’imagination et être créative. La vie d’un menuisier est consacrée à la création d’objets standards ou sur-mesure, ce qui implique de la précision. Ce métier exige donc de la minutie.

Par ailleurs, la manipulation des outils, surtout des machines de menuiserie électriques comme les combinés à bois nécessitent de l’habilité.

Avoir une bonne condition physique est essentiel. Travailler le bois n’est pas une chose facile. Il faut transporter de lourdes charges, se tenir debout longtemps lors des découpes sur machine, et ce dans des positions inconfortables.

Les formations pour devenir menuisier

Il y a bien longtemps, la menuiserie n’était qu’une compétence qui se transmettait de génération en génération et ne nécessitait pas de formation particulière. De nos jours, suite aux progrès technologiques, il est important de se former pour devenir menuisier même si vous avez déjà des notions de base de la pratique.

Aujourd’hui, pour être menuisier professionnel, il faut être polyvalent.

En effet, un menuisier doit savoir lire des plans industriels, être habile avec la manipulation d’outils informatiques, connaître les caractéristiques des matériaux de travail. En outre, un menuisier doit avoir des connaissances techniques dans l’isolation, l’insonorisation, l’étanchéité, la maçonnerie, la serrurerie, l’électricité, l’architecture et les différentes normes de sécurité.

Le métier de menuisier n’exige pas le bac. Il suffit de suivre une formation de 2 ans après la classe de 3e pour obtenir le CAP menuisier. Ce certificat permet également la spécialisation. En fonction de la spécialité de votre choix, vous pouvez avoir le CAP menuisier installeur, CAP menuisier aluminium-verre, CAP menuisier en sièges ou encore le CAP menuisier fabricant de menuiserie et agencement et le CAP arts du bois.

Si vous souhaitez des connaissances plus poussées dans le but de manager votre propre équipe, vous pouvez poursuivre vos études avec le Brevet Professionnel (BP) menuisier, après le CAP menuisier. Ce diplôme vous permet également de postuler pour un poste de chef de chantier.

Pour devenir menuisier, le CAP n’est pas votre seule issue. Vous pouvez intégrer le Bac Pro Technicien Menuiserie Agenceur. Cette formation a pour vocation de vous donner toutes les connaissances nécessaires pour la réalisation des travaux dans les cuisines et salles de  bain.

Il existe, entre autres, de nombreux centres de formation en France qui vous proposent une formation qualifiante de niveau V pour devenir un menuisier agenceur professionnel.