Jardin

Comment associer les cultures ?

À première vue, le jardinage d’accompagnement peut sembler simple. Mais il s’avère que l’on ne peut pas mélanger n’importe quelle espèce dans le système de jardinage. Il faut savoir quelles combinaisons fonctionnent et lesquelles ne fonctionnent pas. Dans quels cas, vous risquez de vous retrouver avec un désastre de jardinage sur les bras. Voici donc un article qui vous explique comment associer les cultures.

Règles générales pour faire la combinaison de cultures

Ne jamais sur-peupler le système

Lorsque vous plantez deux types de plantes différentes dans un potager, plantez la moitié de la quantité de plantes recommandée selon les guides de plantation. Par exemple, pour cultiver des aubergines dans un potager, nous recommandons de planter 2 plants par potager, et pour les poivrons, c’est 6. Donc, si vous voulez cultiver des aubergines et des poivrons dans un potager, vous planterez 1 aubergine et 3 poivrons.

A découvrir également : Types de fils barbelés : usages et choix pour la sécurité et l'agriculture

Combinez des plantes qui ont des tailles et des besoins similaires

Essayez de combiner des plantes qui ont le même taux de croissance. Renseignez-vous sur les habitudes et les besoins des plantes avant de les combiner, comme les exigences en matière d’ensoleillement, les besoins d’arrosage, les systèmes racinaires et la hauteur à maturité.

Essayez différentes variétés pour voir ce que vous préférez

En choisissant différentes variétés du même type de plante, vous pourrez créer votre propre échantillon de jardin personnalisé. Le nombre recommandé de plants de poivrons est de 6. En choisissant 6 variétés de poivrons différentes, comme le Jaune Lafayette, l’Orange Delirio, le Lilas Bell, le California Wonder, le Sweet Italian et le White Cloud, vous obtiendrez une variété très colorée, avec des saveurs et des utilisations différentes.

A lire également : Comment tailler un pêcher de vigne pour obtenir les meilleurs résultats ?

Les combinaisons qui réussissent

Les tomates sont de loin les plantes les plus populaires cultivées par les jardiniers. Mais elles peuvent être difficiles à cultiver avec d’autres plantes. Vous ne devez pas combiner une variété de tomate indéterminée avec d’autres plantes. Pour de meilleurs résultats, nous vous recommandons de choisir une variété déterminée (généralement étiquetée). Voici quelques exemple de culture que vous pouvez associer à la culture de tomate :

  • Aubergine ;
  • Poivrons ;
  • Haricots buissonniers ;
  • Gombo ;
  • Basilic.

Les combinaisons à éviter

Toutes les combinaisons de plantes ne fonctionnent pas dans le système. En voici quelques-unes que nous recommandons d’éviter :

  • Tomates et concombres (les concombres poussent plus vite)
  • Concombres et haricots (les haricots se sont perdus et sont morts)
  • Courges d’été/courgettes et poivrons (les courges ont poussé des feuilles monstrueuses qui bloquent la lumière).

Les avantages de l’association de cultures

Au-delà des combinaisons à éviter, il existe de nombreuses façons d’associer des cultures pour en bénéficier. Voici quelques avantages clés de l’association de cultures :

Lorsque vous associez les bonnes plantations, elles s’aident mutuellement à croître et peuvent améliorer le rendement global du jardin. Par exemple, la culture associée de haricots et de maïs est un excellent moyen d’accroître le rendement car les plants de maïs offrent un support naturel aux haricots grimpants.

En associant différentes cultures au sein du même espace, vous pouvez aider à prévenir la propagation des maladies. Certaines plantations produisent naturellement des composés qui repoussent ou tuent certains types d’insectes ou empêchent certains types d’organismes nuisibles de proliférer. Une rotation judicieuse permettra aussi d’éviter que les parasites ne se développent dans le sol.

Certaines associations ont aussi pour effet une fertilisation positive entre plusieurs espèces végétales par leur système racinaire et/ou leur feuillage.

Une autre astuce consiste à alterner votre plantation chaque année afin que votre sol maintienne son niveau nutritif essentiel sans qu’il soit besoin d’y ajouter artificiellement quoi que ce soit.

L’association intelligente des plantations peut apporter beaucoup d’avantages différents dans votre jardin potager. Elle nécessite toutefois une planification minutieuse et une connaissance approfondie de la façon dont les différentes cultures interagissent entre elles.

Comment planifier l’association de cultures dans votre jardin

Maintenant que vous avez une idée des combinaisons à éviter et des avantages de l’association intelligente de cultures, il est temps d’apprendre comment planifier cette association dans votre jardin.

Commencez par choisir les plantations que vous souhaitez cultiver ensemble en tenant compte de leurs besoins et de leur succès commun. Les légumes-racines tels que les carottes peuvent être associés aux herbes comme le thym ou la menthe qui repoussent naturellement certains insectes.

La culture compagnon du basilic, elle, aide à repousser la mouche blanche et peut améliorer le goût des tomates lorsqu’elle est cultivée à proximité.

Les légumineuses telles que les pois chiches sont aussi un excellent choix pour un jardin potager sain en raison de leurs propriétés fertilisantes grâce à leur capacité inhabituelle de fixer l’azote directement dans le sol où ils poussent.

Planifiez maintenant votre espace en dessinant un schéma simple sur papier ou utilisez un logiciel adapté afin d’avoir une vue d’ensemble plus précise. Répartissez vos différentes cultures sur ce plan tout en veillant soigneusement aux distances inter-plantation recommandées pour chaque variété.

N’hésitez pas non plus à personnaliser selon vos besoins et envies en vous inspirant des associations de cultures les plus courantes. Il est par exemple possible de combiner l’ail, le poireau et les oignons avec les carottes pour une meilleure défense contre certains nuisibles du sol.

N’oubliez pas d’adapter votre planification des associations en fonction de chaque saison : certaines plantations ne sont adaptées qu’à une période particulière durant l’année.

L’association de cultures peut sembler compliquée au premier abord, mais elle constitue un excellent moyen naturel :

  • d’accroître le rendement global,
  • de prévenir la propagation de maladies,
  • et d’enrichir le sol naturellement sans recourir à des pesticides ou engrais artificiels.

Votre jardin potager sera ainsi plus sain et prospérera mieux tout en respectant notre environnement commun.